Sv
0

l'innocent se vautre sur le divan





1

maintenant je te vois presque j'attends

j'entends le pas de l'ombre qui avance





3

 

pardon pour une faute 

d'accord que j'ai faite

d'accord 






4

 

 

 

simple vibration

 





5

le savetier plante son clou en chantant

la lumière dans l'eau du soulier





6

la blatte disparue

le mur éclaté





7
simple vibration



8
simple vibration



9

depuis l'invention du grincement des portes

contemporaine de la maîtrise du nœud

 





10

 

larme nouée

coule roule



11

il dort à côté de l'abeille sur un pétale
il rêve à l'enfant sueur de fleur
nourriture de miel





12
simple vibration



13

à vendre





14

à quelle gare le train mon amour

quelle heure est-il





15

à quoi bon tenir un chapeau de sable

avec un élastique





16

peut-être d'une main

poussant mes ressources
dans le sable 

peut-être sans aucune vague

grâce à l'iode 
peut-être
 
 
 
 
 

 

 
 




17

dans l'ornière, une futilité





18

c'est vrai je suis clown mon ami

et j'ai peur





19

motte de terre secousse 





20

tu plies

glisses

colles

déposes





21
simple vibration



22

 

la petite cherche la porte

par où passe la minuscule 





23

en finir avec l'horlogerie des flèches

temps de se débarrasser des carquois





24

des flammes noires lèchent la forêt

les piliers du ciel s'écroulent

des océans entiers roulent dans les égouts

la nature a horreur du vide





25

j'ai l'idée d'un

je ne sais quoi

soulevé, coupé 





26

quatre chemins dans le toit

tout le ciel  





27

le temps dépasse

les graffitis du mur du son

sans s'arrêter





28

me voici dans le sexe des poètes





29
métaphore, ombre au tableau



30

 la peau est si





31

ma poésie, une trace rouge sur un éclat de miroir





32

la flamme rose

la rose

l'ombre rose 





33

 de la musique, un parquet

qui s'effondre sous les pas des danseurs  

 

deux, trois





34

crépi, briques

barreaux, vitre





35

 au rayon doré

à la toile cirée

à la patate 





36

 croûte





37

 devant ton visage ma buée





38

en douce 





39

 farniente, nulla non fare, ecceto sollevare una palpebra





40

les mots tournent 

se retournent, j'aime les caresser

avant de les jeter

au fond de ma bouche





41

 

la mariée en tutu

la mariée en vanille et rose





42

un peu au-dessous de la gueule d'un renard d' argent caressant la lune de sa queue

et passant la fenêtre d'un jardin solitaire 
qui sonne tristement, de temps en temps dans la nuit
et qui me rappelle l'existence des fantômes

un peu sur la gauche du lit mal refait
de l'époque des cafards d'hôtel
(c'est fini)

étirée, de l'ampoule à l'abat-jour
dans ses ailes de nuit

ici, là 





43

 les mêmes ampoules

le même velours

formica, harmonica





44

simple vibration





45

je me souviens de l'eau d'un bassin
de la chanson des lavandières

d'un fracas





46

ensuite, je me souviens de l'air





47

simple vibration





48

 simple vibration





49

P.O.E.S.I.E.F.O.S.S.I.L.E.





50

 simple vibration





51

 oserosace





52

 vider la pelle

balayer le seau





53

il n' ya pas dans

une autre

                 à la notre 





54

 vibration





55

simple 





56

balle mur

balle mur

balle mur

balle mur

balle mur

balle





57

en haut et

à gauche





58

quelquefois une seule goutte





59

Maître Tchen demande si de la fumée





60

terrain vague barrière
on passe





61

 au fond à gauche

attention à la marche 





62

prends ce chemin si tu veux

c'est peut-être un bon





63

dédale sans début ni fin





64

d'abord vous offrir un pétale

de cerise





65

do ré mi fa sol la si da





66

lu

su

tu





67

du bout des doigts de la main gauche
l'éveillé caresse la lune
sa main droite en revanche est
vide





68

 vibration





69

somms

civilisaçion dels stars e      pantinos

e strapontins illumins

de néones





70

pigeon vole

caillou flotte

holocauste rampe





71

simple 





72

 vibration





73

je femme
en larmes
qui parle

parle, il pleut





74

mitraillage, plomb
bombes, chatouilles





75

 simple





76

 vibration





77

à louer
grand hangar voûté et toilé





78

en ce moment je repasse

en regardant un film





79

 simple





80

quant au saule, une attention particulière est à porter
à l'éclatement de l'écorce





81

ja-bu-zz





82

qui est le corps défiguré

à qui est l'arme 

 

 

 

 

 

 

 





83

 vibration





84

 simple





85

danschamlapifognonrêt





86

autredanschamlapifognonrêt





87

blanche et noire la vie, Rose





88

la nuit n'empêche pas les oiseaux





89

 un archéoptéryx

des vapeurs et des odeurs

un tas de feuilles 





90

derrière l'abribus

dans la paille





91

le jour se lève sur une époque

sur les grandes marches près du grand bassin

à l'endroit où nous étions assis

sur notre langue aux doux et durs accents





92

on a trouvé du sang

on l'a goûté

c'était fade





93

éloigne-toi de quelques centimètres

du clou du mur du miroir





94

ôte toi un peu encore
de mon soleil





95

l'univers se corne





96

plouf plouf 





97

ita pura ut nihil liquidius





98

incision de deux centimètres verticale

dissection, abandon, fermeture

pansement





99

voir sans voir, boire sans boire  





100

d'abord virer l'eau de la conque





101

jeune femme au corsage

orange, accoudée, pensive &

jeune homme asphyxié au foulard bleu





102

que la

&

fut tamisée





103

vide, néant,





104

 simple





105

vibration 





106

simple 





107

il y a un galet

dans ma

salade





108

se déroule, humide

ondule, glisse





109

de la bave, de la bave

de la bave





110

vibration 





111

simple 





112

être unique et double

et plein d'affinité

ou ne pas être





113

clair, obscur

 





114

petite halte

pause en haut du doute

 

 

 





115

deux ou trois comme ça

chaque seconde

 





116

 vibration





117

incision de deux centimètres verticale

dissection, ablation, fermeture

pansement

 

 





118

je l'entends à peine

 

 





119

pa, pa

 

 





120

 

 

je me souviens aussi

des yeux bleus de l'aveugle





121

à chacun son résidu

 

 





122

travaille encore la glaise autour

 

 





123

ah ira ça ira ô ira





124

excuse, le téléphone





125

l‘enfant, naïf, l‘adolescence, l'acné, et toujours





126

l‘été, j‘aime l‘été avant l‘heure du mascaret





127

at, atch, atchoum





128

statues de bronze

les cigales crient

mon front contre la natte





129

ô dénouement





130

dans mon microscope on voit la lune





131

un sac à dos

colossal

de fourmi





132

vertige, pet





133

ta girouette grince mon voisin





134

brûles, chauffes, tiédis, tu





135

japanese lass' sexy picture





136

son parachute a

il a crié

je ne veux pas mourir

mais si





137

coulé





138

inutile de pencher plus

avant sinon béton





139

Je                      nuit

Suis celui qui

Lis                blanche





140

étoile jaune

Je                nuit

Suis celui qui

Lis               blanche 
triangle rose
boite noire
quelques anges
fond bleu





141

be bo bo





142

banc, blanc, un banc blanc, blanc banc





143

infime, intime, po





143

demain, demain, pas ce soir





145

visage allongé, rayé





146

et soudain, donc, je t'aperçois





147

Max est libre d'écouter, de murmurer





148

un doigt paisible tourne la page





149

silence, écoute





150

encore





151

mur, trace





152

bip bip





153

entre cible et décor





154

soleil défoncé, terre grise, cailloux

bla bla bla





155

on sonne





156

truisme, panneau, rose jaune





157

.... quelque chose comme un baiser humide





158

ah

si tous les garçons

toutes les filles
mais bon





159

sous un lampadaire
dans la lumière des moustiques
zu seinen Wahlaffinitäten





160

trou blanc





161

des cubes pour empiler le monde
et un mauvais geste





162

léger trait, point





163

soupe d'hiver

cuisse, queues, chapeaux

châteaux, fromage

une larme





164

bois, mon petit poisson





165

puis des atomes
jaillirent des flots





166

serre

serre





167

Socrate bon Socrate, écoute





168

parti de rien

aller au soulèvement du voile





169

son museau et ses moustaches de profil

ses pattes, sa queue





170

bonheur à la mère vivante





171

au-secours
colombe 
au-secours





172

simple 





173

esquimaux, chocolats





174

ballet dans le cagibi





175

coude sur la page blanche





176

grignotage, maraude





177

zigzag sur une table bohème





178

son système adhésif : une goutte

plus une goutte





179

sous la bosse du doigt

un sourire

 

j'ai faim

j'ai froid

j'ai peur





180

presque tous les savons





181

tamtam scalparetur wigwam





182

entre, slow, nous





183

colombes

au secours

colombes





184

pigeon vole

comme votre couronne

 

 





185

 salut fenêtre, salut rebord, salut 





186

 simple





187

 vibration





188

reprochées

cachées

évanouies





189

encore une histoire de ton

et de terre cuite





190

darshana

jnâna

chârita

ahimsâ





191

elles la font à peine passer
comme ça entre les incisives





192

elle les porte dans son cœur

à peine esquissés





193

excuse mes pas

premiers pas de travers

dans le corridor





194

diapo suivante





195

quoique





196

le nonchalant avance nu-pieds

sur la glace comme sur la braise

vers le bonheur comme vers le malheur

l'honneur, le mépris

il a deux trous rouges au côté droit





197

simple 





198

mauvais temps





199

approche

approche, touche





200

sentue, et vasue





201

poil de furet





202

bois et rampe





203

vibration 





204

un brin





205

simple 





206

fra

gi

le





207

 vibration





208

réfléchir, fléchir





209

trouvé





210

sentiment





211

pango

pango





212

maman





213

liberté
fraternité
égalité
fougasse





214

simple 





215

c'est déjà de l'histoire ancienne 
que je conte à la façon





216

l'or, on l'a enterré là je crois
l'or, l'or est là, ou en ce lieu
je crois, je ne sais pas, où est l'or





217

"nuit agitée", sur la route paix

et tranquilité

nuit, paix, tranquillité





218

 simple





219

tu, expecitialité c'
pour ne pas voi
faut aller pie
mès par atteir

ce que ne peu
bonnes habit

moi, un h
derrière le





220

et sa patrie est Marseille





221

osseuse trans poncée à presque





222

 vibration





223

 simple





224

votre « WONDERFUL » est fermé





225

goutte de pluie chinoise





226

je n'ose même pas imaginer





227

souvenirs de neige





228

simple 





229

 vibration





230

 simple





231

 vibration





232

 vibration





233

une chose





234

ceci





235

pelle





236

carré, cube





237

vent, feuilles, vanille, menthe





238

simple 





239

je suis venu tout seul





240

simple 





241

arrachage et dessous





242

 vibration





243

j'ai aussi une étoile





244

encore une porte distante

pourquoi froide
comment passer





245

go





246
  /\ 
/  \
/....\ 
.  ... 
P  #.
 .L-
  ~ )
/




247

 simple





248

on se réveille

on s'étire

on soulève une paupière

on ouvre l'oreille





249

simple 





250

un jour on s'endort on tombe

à l'eau on se noie





251

on nous souhaite dans le jour presque noir
en colonnes par deux ou trois
le soir nous n'en parlons pas





252

vibration 





253

simple 





254

vibration 





255

 simple





256

 simple





257

d'un orage, goutte





258

somme





259

vibration 





260

on entend pas

on voit rien

ça pue





261

30 dégrés à l'omb' de la paillot'

du toboroli
tout le monde danse
toboroli à babou
toboroli, fournigaliclâm bobo





262

garçon fille à petits ponts caducs





263

rôde sur l'échiquier





264

simple 





265

 simple





266

levez-vous d'un seul bond
lisez bien le matin
frôlez pour commencer
ne cachez pas vos mains dans la dentelle

ensuite, après la promenade dans le bois





267

 vibration





268

 simple





269

mon nid





270

sale temps cette semaine pour tout le monde
tiens voilà un vieux qui prend du bon temps
oh le bon vieux temps c'étaient aussi
les roses de Rilke





271

 simple





272

vibration 





273

simple 





274

le pele e despere





275

en ce moment il pleut, tu dors

je déroule ma main





276

x = x





277

mèche blanche





278

d'un point à l'autre





279

perdu





280

vibration 





281

de rien





282

simple 





283

 simple vibration





284

simple 





285

d'abord les femmes et les enfants et les hommes

les femmes et les enfants et les hommes d'abord





286

ça cause en moi tout le temps
du moins, j'entends une voix 
de temps en temps comme aléatoire 
je ne déchiffre pas ce qu'elle me dit
je m'efforce d'apprendre à lire sur tes lèvres





287

simple 





288

oui
non
peut-être
sonnette





289

vibration 





290

simple 





291

 vibration





292

moins de blanc





293

 simple





294

 vibration





295

simple 





296

 vibration





297

simple 





298

 vibration





299

 simple





300

 simple





301

vibration 





302

 simple





303

vibration 





304

pot, fleur, arrosoir





305

 simple





306

paillage, bourrage
fût, âge, cordage, cage





307

nous avons oublié la farine





308

vibration 





309

....................................gnée





310

simple 





311

duvet, vent    





312

 vibration





313

simple 





314

vibration 





315

 simple





316

mon talus mon lilas





317

un





318

 simple





319

 vibration





320

 simple





321

vibration 





322

et pourquoi ce bloc de graisse

graisse-t-il la chaise





323

 simple





324

 vibration





325

calique, maman, philippe, papa, patrick

denis diderot, jean-jacques rousseau





326

 simple





327

vibration 





328

le bois est sombre

je m'appelle Claudine

j'y vais





329

 vibration





330

ici on entend quelque fois quelqu'un

il y a du mica partout





331

je lui donne ses chances

je lui donne mes secrets

je lui ouvre





332

 simple





333

 vibration





334

Non à la Nevrosa Americana





335

simple 





336

 simple





337

vibration 





338

simple 





339

vider la pelle

balayer le seau





340

jhe ne pzaucv rjirn dijker

var je sduisd epousdoptrouflés





341

 simple





342

pas une banque

pas un chat





343

vibration 





344

 simple





345

 vibration





345

 bienvenue





346

trois autres





347

 simple





348

to send to your friends

de la poésie, now





349

 vibration





350

une source

une source





351

n'était-ce pas assez cruelle destinée





352

cisaille

grisaille





353

aujourd'hui nous parlons

de la distance du sujet

et de l'épaisseur du coffre





354

simple 





355

 vibration





356

ça perd, c'est mou et roux
ça pète comme une galette
c'est un galet





357

...,préambule à la constitution de mon corps





358

 simple





359

bonjour





360

 simple





361

laï laï laï laï





362

 vibration





363

 simple





364

plouf





365

tant pis pour la boule, boule





366

près d'une maison une source

une source ou un puits

le soleil, la pluie, le lapin





367

se dire que

je n'en peux plus de ramer
ohé du canot





368

boule





369

 simple





370

cinq ou six, plus trois ou quatre, dix





371

 vibration





372

éloignement des cigognes
victoire du ciel





373

 simple





374

d'un cerisier de moineaux





375

 vibration





376

 simple





377

 vibration





378

la peur la soumission l'assaut
le saut le vol





379

simple 





381

 simple





382

 vibration





383

simple 





384

 le chemin de l'école

au bout du chemin un tableau noir

très noir, et mon sac, lourd, 

et puis zut 





385

allume, laisse la porte ouverte





386

les mêmes ampoules

le même velours

formica, harmonica





387

par-dessus ta gaieté 

tes étoiles et tes mains
elle dispose des assiettes
elle a tes yeux





388

simple 





389

hoquet, surdité, boiterie, fumaillerie, cris
hoquet, pax vobiscum





390

assis debout assis debout

assis monts gares vaux debout

 




391

simple 





392

allo le parc allo

ok la truelle en béton ok

la marmite dans le parc

des ailes de marmite

marmite





393

son jardin, son fauteuil
ses fleurs tournées





394

 simple





395

résumons-nous





396

autrement dit
femme égarée, lait
égaré, petits égarés
vache égarée
homme, gare, train
voyageurs, sifflet





397

on se dit qu'adieu n'existe pas
qu'un fil a cassé mais le lien
on pense à l'aiguille qui saigne
au fil dans le chas qui se noue
au fil manqué





398

abandon de l'aspirateur

du balai, de la brosse 





399

on se dit qu'adieu n'existe pas

qu'un fil a cassé mais le lien



400

ïtï





401

gué, gué, gué, gué
gué, gué





402

ce ne sont pas des cris de mouettes

de corbeaux, de pies, de geais

ce sont des cris





403

acare ouaina





404

Dieu





405

 cavé la

rabasse 





406

pot d'argile a





407

pioche, trou, pelle, brouette





408

M. est morte, il y a du vent sur la plage
glaces, pistaches, boissons fraîches

les vaguelettes





409

virgule





410

fendille brindille





411

choux cailloux lamelles volet

pot de chambre cintre chapeau chaussure

chiffon





412

pont sous la neige thé





413

des villes, des villages

des fermes, des orages

des éclairs, des bonds





414

dans la caillasse : des vestiges

lourds, des fruits, vertiges

tiges

 





415

main grain moulin pain





416

l'hiver et le froid
le couloir et la fenêtre
la neige





417

la neige, le silence

le silence, la porte





427

entre, entre





429

l'est, ailleurs





430

ailleurs, l'est





431

ailleurs, rêves, nuits, souvenirs

signes, rêves, rêves, ailleurs





432

l'Est





433

couilles quilles chas points mue





435

la fiole trouée, est-ce





437

e-miette





438

lundi 16 janvier





439

mercredi 18 juin





440

le fumer cigare

le café choie





441

en constuction





442

en attente





443

en chantier





444

plus tard





445

on verra





446

si possible





447

peut-être





448

sans doute





449

pourquoi pas





450

bonace





453

attention aux caniveaux en travaux
et au chiens nains





454

comment faire pour entrer dans la peau
de personne cet été





455

oserosace





456

hogme, femme





457

mal aimé, incomprise





458

ou et or





459

bord





460

inutile, vain, penché





461

de-ci





463

imajouer





464

n

u

i

t





466

aïe





467

ouye, oui, ouye





468

j'





469

mécanique blanche





473

au dernier fût





474

contact





476

encore la bouche
les bras, les jambes





477

long ruisseau, courte rivière
le monde sonne dans vos mains





478

l'amitié, ce thé
la fumée, on se pare





479

lundi au bord d'un vase
en avril, peau, chevelure





480

gregory en blanc





481

si, si





482

plâtre





484

tulipes
   flammes
 tapis blanc
            piano
j'oublie





485

ouvre la porte
     voûte
route  pente  ronces

tulipes
  flammes
tapis
           piano





486

dans les ronces un avocat mûr, un sabot
merci, au-revoir





487

pubis





488
 

Gregory, faim, soif, manga

Sonia, Remi, Kiki, Michel, Patrick

Sylvia, Laura, Constantin,

Huguette, Nathalie, Coralie

 

 

pneu





489

je suis d'un oeil distrait
les ombres croisées
de l'érable et d'un lévrier

je boude





490

pli





493

test





494

on oublie sa
on ne couvre même pas le
c'est un sentiment





498

éloignez-vous des branches

et faites cui-cui

 




499

cui





504

química do poema

 

quimica... qui  mica... quimi ca...

 

qui mi ca... quimica





507

je peux te faire d'autres confidences





509

mardi, mercredi, jeudi





510

que fa

fa, fa





511

in articulo fa





512

 reliquunt se ipsos mirantur

fa





513

la pierre aiguë le frappe au front
elle broie les deux sourcils
l'os ne l'arrête pas
les yeux tombent à terre
dans la poussière

Cébrion choit
comme un plongeur
du char ouvragé

créons nos vies





516

cet homme derrière la haie

qui me regarde

avec sa barbe et ses cheveux roux

est-ce un tronc d'arbre





517

mon ciel, ma mer, mon oubli 





518

ci-gît





519

je n'ai pas trouvé le calendrier de l'année

les lunes, les marées

j'essuie le fond du verre

je prends mon élan, j'arrive





520

je ne sens presque plus le jus de la pile 

presque plus, pas longtemps

c'est ainsi que vit la rose de mon amour





521

mon ciel, mon nuage, ma mer





522

j'habite au fond d'une impasse





524

café

allumettes

dentifrice





525

je ne sais pas ce qui agite

tous ces drapeaux

qui font le tour de

la terre comme les nuages





530

silence, terrasse, rose





533

deuxième nouvelle

et misericordia a progenie in progenies

timentibus eum, duetto (Alto, Tenor)

de la journée





534

le monde n'est pas

grattons-nous





535

ô petite, petite taille





541

tiens, tiens, tiens 





543

au reflet doré, à la toile cirée, à la patate





544

 le monde parle un argent de bébé fédéral

suce l'histoire masculine
pose la nuit noire
prête le pouvoir (la puissance) d'homme de chat

lançant bien sûr le jour de lune
ou le faisant l'amour
de conseil (tableau)
de danse
d'équipe

pensent le spectacle (salon)

la voie dans le road-movie de nouvelles

près du Bas-prix la merde de négociant de droit de leader gauche être


JCB





545

Alice ?





546

jeune voile 

vieux poème 





551

des rats, des ports, des navires

des rats, des racines, des troncs

des colonnes de rats vers d'extrêmes points

un parc, des promeneurs, une rengaine





552

sens, sens

frotte, frotte, frôle

encore

recommence





554

tu, tu

tu, tu, tu





555

ouïe, goût, vue

odorat, toucher, inspirer

souffler





556

une montagne, une colline, l'île





557

être, p. 1

rire, p. 2

etc., p. 3





558

l'ivoire, l'ouvroir, le fond, le zinc, le même sourire





560

c'est la vague

c'est le pas

c'est la vague

c'est le pas

c'est la vague

c'est le pas

 

 

c'est la vague

c'est le pas





563

le monde





570

debout, tire





573

prière à la barre

à la barre en bois

sous mes genoux

 

par le bout du doigt je te vois

je m'élance

 

prière au cerceau d'étincelles

 

au caniche que je porte

dans les bras

 

à tes mains





575

petits pas

bol de riz

Paris





577

temps passe fleuve promesse guérir peines baignade





579

jette, ôte, vide 

fais-le





581

tu dis que je parle avec tes mains





583

encore trop de silence entre deux tics

ma barrière pour les chiens errants

je pars au hameau fumant dans la colline





585

imagine fenêtre donne demain

main rue toile étoile

joie étoile toile joie toi 





588

demande

je peux





592
oh



599

je veux un ruisseau, je l'ai





602

j'ai l'idée d'un

je ne sais quoi

soulevé, coupé





603

 j'ai l'idée d'un

je ne sais quoi

soulevé, coupé

 

... 

 

quelle cloche, j'ai pas noué 





604

entrez, entre toi aussi

tire ta chaise, ouvre ton cahier

écrivez





605

en français désir, envie 





606

farniente, nulla non fare, ecceto sollevare una palpebra





608

objet de bois poli couché sur la toile

 

  





609





610

quelle cloche, j'ai pas noué





611

dans ton coeur palpite

un coeur fac simile

 

présent, éponge et miettes 

 

n'as-tu jamais rêvé le la





612

belle image envolée

par la lucarne et la pluie

qui mouille le livre 

confusion





613

réveil en douce, partis marcher 





614

peau, pulpe, main, goutte

 

 

bâton, poing, bâton, goutte

 

 

sentier, cailloux, sable, goutte





615

qu'un pigeon s'envole ça suffit pas

il faut des jours et des nuits





616

au fond, peu importe la couleur de tes yeux, au fond, si tu frémis





617

et





618

fleur de neige

fleur de bruit

fleur de braise

fleur de truite

fleur de langue

fleur de balcon

fleur de la fraternité des artistes





619

moins la manche usée et rance, moins les

regrets essuyés dessus, moins le vagabond 

sous le pont, moins le pont  





620

 du sel sur du sable, c'est une plage

c'est un pas, c'est un pas, c'est une vague 





621

tu places ta page à des gens

tu te déplaces le long des lignes du chemin de fer du métro

tu fais de la place au vieil homme qui danse

tu tournes une page, personne ne meurt

pendant ce temps





622

t'es saoule, seule, sourde

t'es pas bien

t'es sourde mais t'entends des cris

pas bien du tout

t'en sais rien, tiens

tu glisses

 

 

 





623

 m





624

torsions des mains, tremblements

des gants, des soldats, de plomb

des colonnes, de la page blanche, et de l'eau

du flou, lentement, de rêver

de se dépêcher, de ça,

du transfert des cendres du tambour





625

tu plies

tu glisses

tu colles

tu copies

 

et tu déposes 





626

ton visage sombre plonge

dans les larmes de la réalité, mais

les iris refleurissent le long de tes joues





627

en douce





628

oui à la construction du pas

non à la nuit 





629

 m





630

 m





631

train, voiture, voiture, train, marguerite

un peu, beaucoup, train, train, marguerite





632

une grille grince, le fer d'une ruelle, un matin un étal, fleurs coupées plantes vertes, un étal, une ruelle là un matin la fuite du temps, mots, une suite, une idée





633

peut-être d'une main

poussant mes ressources
dans le sable 

peut-être sans aucune vague

grâce à l'iode 





634





635

 "Wonder Bar" en ruine





639

 m





642

sois bleue et va au ciel

oublie mes poils comme une fusée

âme noire est partie





644

 m





648

 m





651

 m





655

 m





660





661

27 bis, rue de la porcelaine de ses yeux





664

ceci dit, j'aimerais m'accouder





665

si chaque mot 
est un petit circuit qu'on fait avec sa langue 
à l'intérieur de la bouche
s'il faut attendre 





667

c, c, con, con, continuer

 

 

 





668

elle l'unit

le sépare, le réunit

 

l'augmente

 

en emporte

 

 

 





669

 m





670





671

 m





679

un peu au-dessous de la gueule d'un renard d' argent caressant la lune de sa queue

et passant la fenêtre d'un jardin solitaire
qui sonne, tristement, de temps en temps, dans la nuit
et qui me rappelle l'existence des fantômes

un peu sur la gauche du lit mal refait
de l'époque des cafards d'hôtel
(c'est fini)

étirée, de l'ampoule à l'abat-jour
dans ses ailes de nuit
voilà, ici, là





680

nous parlerions tout le temps d'autre chose
nous oublierions





681

 m





684

 

 flaque, poteau

 

 

 

 

 





686

mots





688

mot mot mot

mot mot mot

mot mot mot

mot mot





689





690

sometimes, at night

in the darkness of the night

je pousse 





695

non non et non





696

 m





698

no, no, no

no, no





699

pauvres fées, ahuries





700

"Ouunderful" la belle ruine 





701

grattons les mourts





710

 m





712

souvenir





713

 

croûte

 





715

 m





716

à jcb





717

silence

 dans le noir





719

je jachère

j'inculte

je labradors





722

la mort et la vie, la mortadelle et le saucisson, la palissade, le verre de vin partagé





723

cils, sourcils, nuque, oreilles
front, bonnet, écharpe
bouche, lèvres, gants





726

rien, toujours rien





729

 m





730

 m





732

là tu divises le mur

montre que tu sais dessiner

avec de la laine  





739

 m





740

 

 

là tu avances à plusieurs

là tu divises toujours le mur

là tu montres que tu sais encore dessiner avec de la laine  

 

 





744

 m





749

projets en cours
heureux hasards
fêtes impromptues
impondérables
matins qui chantent
petits-bonheurs-la-chance





751

en attendant le train du matin





754

 m





756

une goutte
pleine d'eau
et de lumière
allongée





757

tiens, tiens, tiens





760

aujourd'hui ciel bleu presque transparent





762

mais





769





771

vive





773

ceci, ainsi





774

de la musique, un parquet qui s'effondre

sous les pas des danseurs  

 

deux, trois  





775

 tiens





776

un bout





777

prolongement, extension





780

 m





786

quatre chemins dans le toit

tout le ciel  





790

 m





792

irons la vie

du soir, moi aussi





793

or





794

ni or

ni car





795

en échange d'informations en lettres capitales





796

tiens, tiens, tiens 





797

noir de doigts 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 





798

 zoomdézoom





799

devant ton visage ma buée    





801

point 





802

 la marée des spéculations politiques

montait très haut entre les quatre murs de la grande sala, comme si une grande rafale d'espoir l'eût portée
au-dessus de son niveau normal

hâtez-vous
bouge ton boule






803

 P.

    L 





804

 disciplina, ae, f. (discipulus, discipula)





805

 noir, laqué, froid, ventilé





806
de sentir l'in-permanence de la vie
et pas sentir que c'est
la même eau sale qui
revient

 





807

localiser le bout qui vient de dehors 





808

 yin ping





809

yang pong 





810
¿?

 





811
les champs de coquelicots sont pleins de mélancolie


....


des herbes hautes, des bleuets, des traces blanches

 





812

effacement

le voile dans la pénombre
l'entre-deux




813

 floue vague





814

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

high stone

 

...

 

mon cheval de nuit

 

...

 

point de l'oubli 

 

 

 

 

 

   





816

 dors, à demain





817

 elle serait plus douce encore à rouler 

 avec tes doigts  

  

 

 





818

dire 





819

 piel





820

 

derme, cuir, pellicule, membrane, pelure, enveloppe, corps, chair, robe, piel 





821

jardin, promenade, lecture, farniente, imprévu





822


le buisson, le bouton, la tige coupée





823

temps humide, ciel gris, baie ouverte, matin calme 





824

montagne secrète

bois de réglisse

champs de canelle 

bosquets de vanille

 

au polaroïd 





825

serrement du noeud avant la marche





826

combien de temps pour trouver la cachette 





827

 si le pic plonge dans les vagues jusqu'au silex

les pages volent 





828

 amour pince et mordille et lèche

se démasque change de visage

baise ton cou 





829

dans la glace la mine éclairée d'un vieux maïtre

heureuse d'une lanterne éteinte 





830

le nonchalant avance pieds nus

sur la glace comme sur la braise

vers le bonheur comme vers le malheur

l'honneur le mépris 





831

sur toi louve ce gravillon 





833

la craie terrible, monstrueuse

étouffant la note au berceau 





834

 la lune un ballon crevé

jeté dans les branches 





835

tu não vês as minhas tortas



(tu ne vois pas mes pâtés)




836

 l'oeil voit la main vise

 

...

 

recherche sur le web

 

 ...

 

 gratter ici 





838
- tu ne vois pas mes pâtés



839

 - j'observe que...





839

 deux doigts levés

de longs cheveux

trois rayons adhérents à l'occiput 





840
je plane, je me trompe, je, je, je

le je est un autre

 

la canicule de Iasi me manque 





841

à quoi bon être seul

dans son champ

à quoi bon donner des coups de poing

dans un mur 





842

 à Maria Jose Limeira



prendre la lettre
la soulever, maladroit
et la mettre



843

on ne se moque pas

on ne flatte pas

on prie 





843

 ma fille, ma question, mon garçon





844

objet sardane

 





845

liberté, fraternité, égalité, fougasse 





846

 

 

 

la lou... 





847

ne pas mordre 





848

 blanc pourquoi,

noir comment 





849

 un

deux

trois

 

 





850

blanc pourquoi,

noir comment

 

 

 

   





851

,

 

 





852
je suis tout à fait conscient
de la petite place que j'occupe
dans un système x




853

 demi-point





854

 épitomize





855

petite, comme ma place debout 





856

station, caserne, église, château d'eau, halles, stade, station, bar, librairie, supermarché, théâtre, banque, discothèque, station, parc, station, mairie, hôtel, campus, station, prison, hôpital, cimetière, station 





857

grains, plumes, flocons, pétales, poils, étincelles, suies 





858
la vérité dévoilée par des mots 
sur la page blanche
pas maintenant tout à l'heure

et en boucle 





859
tu cornes la page
tu tires au crayon
un trait vertical
et voilà, encore un poème 

au chaud 





860
Page 117

tu cornes la page
tu tires au crayon
un trait vertical
et voilà, encore un poème 

au chaud 





861
paradisiaque, envoûtant

Paris-Match 





862

 soixante-quatrième coucou





863

 amitié de la pierre jetée

(sur toi louve ce gravillon)




864
dehors il froid dehors

chaud dedans fait 





865
Trois po...


...

soixante-quatrième coucou

...

amitié de la pierre jetée
(sur toi louve ce gravillon)

...

dehors il froid dehors

chaud dedans fait 





866

 un peu de son corps

passé dans son corps
fait son corps, son corps
et son corps, et encore,
encore, son corps



867

 étoile

être et disparaître

sous le toit brûlant

filante

 





868

une chanson douce 

à la pierre ponce

et au pouce 





869

ainsi, alors, aussi

certes, donc, en effet

ensuite, enfin, pourtant

puis, tantôt, par contre 





870

 pas de cartes pour un long vol

par bonds et rebonds sur le clavier

ah, ça ira 





871
amie

dit la marque
sur la pierre





    



873

 ça frétille

encore plus loin

toujours pus bizzare

au bout 





874

la rue en bas de l'escalier

rend possibles des évènements

rares et exceptionnels

qui... 





875
elle m’a giflé
je l’ai poussée
nous les avons vus
je regardais par la fenêtre

la chaise est ici 





876

 à chaque son

une queue
une tête
un silence



878

 un poisson volant s’est posé là par hasard :


vibre
être



879
son roman, sa nouvelle
son essai, sa pièce
son po…

P.

 L 





880

 spontanos

sobriéta
simpliciti



881

 tiens bon

Carlitos

reste accordé 





882

tiens bon

Carlitos 

reste accordé 





883

sympathie et télépathie

contre

la Marine froide 





884

 derrière le truc

en astrakan
un mariage



885

rêve de proverbe 





886

zon dessus l'oeil, zon sur le groin

zon sur le dos du sagouin 





887

 pour avoir soulevé les mots d’un dictionnaire

j’interpelle, je prends à témoin
je confie



888

 holà





889

 bla





890
Chalet les Luys

Rte des luis 64B

CP 1817

1936 VERBIER 





891

 usé, perçé, maigre pécule





892

 né





893

 de l'eau sur l'herbe

et un peu de temps 





894

 onze lettres





895

une série d'explosions pour avancer 





896

 Onze lettres

 

au rayon doré

à la toile cirée

à la patate

 

 

 

 

 

dans l'ornière, une futilité

 

 

une série d’explosions pour avancer

 

 

j'ai l'idée d'un

je ne sais quoi

soulevé, coupé

 

 

quelquefois une seule goutte

 

 

moins la manche usée et rance, moins les

regrets essuyés dessus, moins le vagabond 

sous le pont, moins le pont

 

 

entre cible et décor

 

 

quoique

 

 

 





897

presque rien

personne presque 





898

 un peu d’encre, de tabac, de chance, de moi





899

moi c’est Pierrot

je bosse dans un abattoir
je n’existe pas sans le souvenir
du souffle 
de ma mère penchée sur mon berceau, j’habite
une vieille maison au bord
d’une route et d’un ruisseau

 

à suivre 





900

à suivre 





901

 bourlinguer





902

un peu d’encre, de tabac, de chance, de moi

 

moi c’est Pierrot

je bosse dans un abattoir

je n’existe pas sans le souvenir

du souffle

de ma mère penchée sur mon berceau, j’habite

une vieille maison au bord

d’une route et d’un ruisseau

 

 à suivre





903

 to bid or not to bid


to bid, commander
to bid to sb welcome
souhaiter la bienvenue à qq
(I did nod bid enough
je n’ai pas offert assez)
suicide bid
tentative de suicide
to make a bid for freedom
tenter de s’évader
to make a bid to do
essayer



904

 "on  n’est pas bon juge de ses propres productions, spécialement durant le feu de l’inspiration"





905

 ''mon verre n’est pas grand mais je bois dans mon verre’'





906

une plaine habitée par un arbre

rouge et un arbre bleu
qui se donnent une poignée de branches blanches




907

 le mot lirlie

le mot po
 
P.
   L 

l’explication du mot lirlie est donnée par Rémy de Gourmont :

"J’ai vu naître un mot ; c’est voir naître une fleur. Ce mot ne sortira peut-être jamais d’un cercle étroit, mais il existe ; c’est lirlie. Comme il n’a jamais été écrit, je suppose sa forme : lir ou lire, la première syllabe ne peut être différente ; la seconde, phonétiquement li, est sans doute, par analogie, lie, le mot ayant conçu au féminin. J’entendais donc, à la campagne, appeler des pommes de terre roses hâtives, des lirlies roses : on ne put me donner aucune autre explication, et le mot m’étant inutile, je l’oubliai. Dix ans après, en feuilletant un catalogue de grainetier, je fus frappé par le nom d’early rose donné à une pomme de terre, et je compris les syllabes du jardinier. » (Esthétique de la langue française, Mercure de France, 1899). »




908

 à la sueur de leur front

secouer le joug de la tyrannie

fouler aux pieds les idoles

les pavots du sommeil

une joie innocente

l'espérance renaît dans son coeur

 





909

vibre

être 





910

 cette vie en accéléré

nettoie, bricole, lit, écrit, plante, 
plante des arbres dans sa télévision,
feuillète ses pages blanches,
zappe des musiques,
l’espace, le temps



911

 une plaine habitée par un arbre

rouge et un arbre bleu

qui se donnent une poignée de branches blanches



912
simple vibration

 




913

 quoi d'autre





914

 imagine





915

 je voulais modeler quelque chose

étincelant du désir intérieur de la vie
et le jeter derrière moi
entrainé par l’irrépressible 
ravissement de l’existence de Hugo

 

 

  





916

 douchemin





917

simple vibration





918

à point d’endroit
à point d’heure

 





919

 parlage et raconteries 





920

 

 

Poème brut de télé




demain démarre aujourd’hui

c’est que du bien être

mobile comme vous

dites bang à la saleté

soulage vos yeux en un clin d’oeil

offrez-leur la douceur qu’ils méritent 

on se lève tous pour danette

poltrone sofa artisagni della qualita

vas-donc chez speedy, speedy

nous créons l’impensable
pour que vous réalisiez l’impossible

instinct de séduction

selectour ça vous fera des vacances

la rencontre intense de chocolat et de pépites de fruits

le plaisir à l’état brut

plus je l’utilise plus il est efficace

susuki vitara imaginez plus grand

une nouvelle sensation fraîcheur

avec les chaines disney on garde tous une âme d’enfant

en ce moment deux mois offerts sur votre assurance auto

lidl, le vrai prix des bonnes choses

il n’y a que maille qui m’aille

caisse d’épargne, vous être utile

cliquez, switchez, votre standard est activé

partageons plus que l’information

tous unis contre la vie chère

tous touchés, tous concernés, tous responsables

soyez malynx, soyez le lynx

une meilleure santé pour un monde meilleur

mais où va-t-elle chercher tout ça




921
je pense, je le dis, je l’écris,
je le sais, je le chante, je le pense et je le chante, je penchante, je suis penchante, non, je penchante et je suis, donc je pense à la craie, j’efface

 





922

je pense à la craie, j'efface 





923

chut 





924

ça rime sans façons

en l’air, à l’hameçon



925

 badaboum





926

salut camarade 





927

 en paix et en lumiere





928

 deux lettres

trois lettres 
quatre lettres
cinq lettres
et plus



929

 divisé, morcelé, évaporé, brutalisé

amputé, torturé, emprisonné,
empoisonné



930

 copicolé

 

 





931
po 


*


deux lettres
trois lettres 
quatre lettres
cinq lettres
et plus


*

divisées, morcelées, évaporées, brutalisées
amputées, torturées, emprisonnées,
empoisonnées



copiées-collées



* 





932
un mot qui ne nomme rien
qui ne représente rien
qui ne se survit en rien
qui n’est même pas un mot
et qui disparaît merveilleusement



 





933

 tout entier, tout de suite





934

mot 





935

 comme rien





936

 trois heures trente

quatre heures trente
sept heures trente



937

 sentiment, sentiment, sentiment,

vieux, sentiment, sentiment,
corps




938

 lettres d'alphabet rangées en bataille





939

 PO

 

 

 

 

mot 

 

 

lettres d'alphabet rangées en bataille

  

sentiment, sentiment, sentiment,

vieux, sentiment, sentiment,

corps

  

trois heures trente

quatre heures trente

sept heures trente

  

comme rien

  

mot

 

 tout entier, tout de suite

 

 

un mot qui ne nomme rien

un mot qui ne représente rien

qui ne se survit en rien

qui n’est même pas un mot

et qui disparaît merveilleusement

 

 

 

 

po 

 

 

deux lettres

trois lettres 

quatre lettres

cinq lettres

et plus

  

onze lettres

  

divisées, morcelées, évaporées, brutalisées

amputées, torturées, emprisonnées,

empoisonnées

  

 copiées-collées

 

 

 

 

 

copicolé

 

 

divisé, morcelé, évaporé, brutalisé

amputé, torturé, emprisonné,

empoisonné

 

deux lettres

trois lettres 

quatre lettres

cinq lettres

et plus

 

onze lettres

  

en paix et en lumière

 

 

 

 

chut

 

 

je pense à la craie, j'efface 

  

je pense, je le dis, je l’écris,

je le sais, je le chante, je le pense et je le chante, 

je penchante, je suis penchante, non, je penchante et je suis, 

donc je pense à la craie, j’efface

  

à point d’endroit

à point d’heure

  

douchemin

  

je voulais modeler quelque chose

étincelant du désir intérieur de la vie

et le jeter derrière moi

entrainé par l’irrépressible 

ravissement de l’existence de Hugo

  

imagine

 

quoi d’autre





940

blablabla

s'il ne pleut pas j'irai me  promener





941

ceci 





942

ceci est ici 





943

 ceci ainsi ici





944

 comment entends-tu ce lalala





945

 impexpression





946

 Dans l'usage effectif de nos expressions nous faisons pour ainsi dire des détours, et nous empruntons des ruelles latérales.

Nous voyons certes droit devant nous une grande avenue, mais nous ne pouvons de toute évidence pas l'emprunter, parce qu'elle est en permanence barrée. 

 

Ludwig Wittgenstein 





947

 trop de poésie tue






948

 si, mais





949

si se dresse

mais s’étale
donc se coude




950

incipit

pit pit

pite te te teclau

teclau clau clau clausu

clausule 





951
les pieds sont utiles en amour on fait un pas
à vingt ans c’est un tremblement de voir ses yeux dans l’eau des femmes

et je vous aime comme ce que je vous dis
je sens pour vous des mélodies de coeur

O belle comme la caresse des platanes


Georges Schehadé 





952

dans le village danse un renne

élégante
élégante
et ce n’est pas fini


Georges Schehadé



953

les étoiles tremblant de froid dans les citernes (Jacques Audiberti)

une rivière accourt et chante et danse et boit son petit doigt (Jean Arp) 

un canard à Sainte-Hélène avec un Napoléon à l'orange (Jacques Prévert)

les rumeurs du jardin disent qu'il va pleuvoir (Marcelline Desbordes-Valmore)

un jour après un jour une nuit après nous (Paul Eluard)

 

extraits de L'Anthologie du vers unique, de Geoges Schehadé

 





954

 cinq ou six amours plus trois ou quatre amitiés font une, 

une rose, une rose
brûlant parmi les arbres dépouillés

P.
   L




955

je suis là

comme sur l'arbre

feuille d'automne 





956

 ROSE ET FEUILLE

 


cinq ou six amours plus trois ou quatre amitiés font une, 
une rose, une rose
brûlant parmi les arbres dépouillés

et 
sur l’arbre
une feuille d’automne

voici l’heure
qui embrume et qui oublie

temps, frisson fugace


P.
   L




957

il n'y a personne ici et il y a quelqu'un 

je suis caché et je ne le suis pas

 

 





958

salut, c'est le printemps, c'est la tendresse

je bous d'ivresse, je deviens oiseau 

je bats de l'aile

 

 

 





959

 à moi

lève-moi un peu

je suis jeune

tends-moi la main 





960

 Il n'y a personne ici



il n'y a personne ici et il y a quelqu'un 
je suis caché et je ne le suis pas
je sens le roussi, c'est certain

à moi
lève-moi un peu
je suis jeune
tends-moi la main

salut, c'est le printemps, c'est la tendresse
je bous d'ivresse, je deviens oiseau 
je bats de l’aile




961

brave homme

gagne-petit

noceur

croquis de dos 





962
poète - après ?

il faut la chose 





963

 donc, Madame, une nuit, un jour que j'étais ivre





964

détection mot

approche mot

étude mot 

mange mot

 

 

P.

  L 

 





965

 le chemin vers la fortune, de plus, n’est pas facile d’habitude





966

 demain, après-demain, après-après-demain, 

ainsi de suite, ainsi soit-il




967

 glace 

brûle  





968

 une seconde





969

 

nage, rampe, marche,

trotte, galope, vole 

 

 





970

 à chaque panne une flaque





971

 une belle idée

de jour en jour 





972

 amitié, désir, poésie, vie, 

le silence est rempli de fleurs 





973

 nemimi ni mizu





974

 une goutte d'eau sur l'oreille du dormeur

 

 

*

 

à chaque panne une flaque 

 

 

*

 

une belle idée

de jour en jour

 

 

*

 

 amitié, désir, poésie, vie,

le silence est rempli de fleurs

 

*

 

 nemimi ni mizu

 (une goutte d'eau sur l'oreille du dormeur)

 

 

 *

 

 

 

 





975

 à quoi bon peindre ô








976

 

 

 

à quoi bon peindre 

 

peut-être en examinant

l'écoulement

d'une goutte 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 





977

qui es-tu ?

 

- Peut-être